• Sur le GR 65

    D'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy

    De l'Aubrac à la Vallée du Lot

    Sur le GR 65

    "C'est toujours en tremblant que l'on fait le premier pas." Sylvain Tesson


    Une semaine à parcourir l’asphalte, des chemins bordés de murs en pierres sèches ou encore des sentiers flanqués d’arbres donnant un peu d’ombre et de fraîcheur, nous étions en avril, la semaine semble t il la plus chaude et la plus ensoleillée de cette année 2010… De l’Aubrac à la vallée verdoyante du Lot, tout y était pour se perdre un peu..


       Aumont Aubrac → Nasbinals, 27 kilomètres. Départ aux alentours de 9 h, se sera notre heure de départ tout au long de la semaine, partant bien après tout le monde (pour mieux le rattraper, alors savoir comment !)… Nous quittons Aumont Aubrac, sous le soleil… direction Nasbinals, 27 kilomètres plus loin. C’est avec « joie et bonne humeur » que nous parcourons ce premier tronçon… Bienvenue dans un monde « mythique » (et mystique) : les Monts d’Aubrac ! Monde fait de solitude et de silence… les vaches sont encore à l’étable, nous repasserons donc pour le cliché de carte postale : l’Aubrac (la vache ce coup ci !) noyée dans un océan de verdure… ici l’estive commence en mai.

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy. Aubrac, la Domerie

    Julien Gracq qui dans 'Aubrac', évoquait la région comme : « Une somme d'images d'un dépouillement presque spiritualisé du paysage, qui mêlent indissolublement, à l'usage du promeneur, sentiment d'altitude et sentiment d'élévation ».


    Nasbinals → Saint Chély Aujourd’hui nous avons parcourus un peu plus de 16 kilomètres, avons joué aux montagnes russes, et sommes parvenues à Saint Chely d’Aubrac… Nous laissons derrière nous Aubrac, l’austérité de ses hauts plateaux volcanique et granitique perchés à plus de 1300 m, sa végétation « luxuriante » : jonquilles, pulsatiles…, son village qui renferme les restes de l'ancienne hôpital ou moult pèlerins se firent soigner de retour de Santiago ; son église monumentale : sans âge ou les murs murmurent les prières des pèlerins… Ici nous quittons le GR65 pour arpenter les sentes escarpées de la voie romaine, et les hauts plateaux pour une forêt de hêtres au feuillage encore timide, on peut apercevoir les sillons des chariots d’autrefois témoignage de l’activité du passé. Le temps est gris, tout est morne et triste à la fois ; cette impression est sans nul doute du au fait qu'au dessus de nos têtes le ciel est bien bas. Nous quittons cette forêt aux abords peu engagent (on entendrait presque les garnisons romaines (!)), l’atmosphère sans doute y est pour beaucoup… Nous laissons Aubrac et ses mystères pour des paysages verdoyants et vallonnés… La forêt franchie, le ciel se déchire et laisse apparaître le bleu du ciel et le soleil. Face à nous et à perte de vue la vallée du Lot… un paysage sculpté par une « Dame Nature » fort généreuse. Nous fondons vers notre lieu de villégiature pour la nuit : Saint Chély…

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy.Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy.

    Entre GR 65 et voie Romaine...Saint Chely d'Aubrac

    Sur le GR 65


    Espalion entre Aubrac et Causses…

     Saint Chély → Espalion. nous quittons définitivement l’Aubrac (les Monts d’Aubrac) pour plonger dans la vallée du Lot, plus exactement l'Aveyron, direction Espalion.

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy. Espalion : le Pont Vieux

    Espalion, à la croisée des chemins de Saint Jacques, « ici on y vient à pied » (mais pas que…) ; bordée et bercée par le Lot, cette petite ville ne manque pas de charmes ni d’intérêt pour peu que l’on y fasse un arrêt « prolongé » Une ville grouillante de monde, contraste saisissant avec la solitude et le silence de l’Aubrac…


    Nous n’emprunterons pas le pont Vieux pour poursuivre notre route… nous suivrons un temps les berges du Lot… Le but de la journée : Fonteilles, perché à 700 m d’altitude sur un plateau balayé par les vents… Le « chemin » serpente à travers le bourg pour se perdre sur l’asphalte et rejoindre Béssuejouls, et son église – édifice gothique en pierre rose - joyaux de l’art roman ; blottie au pied d’une colline boisée, dans un site verdoyant qui n’est pas dénué de charme… (Et de tranquillité). Nous quittons temporairement le « goudron » pour poursuivre à travers bois une sente escarpée… Nous voici à Estaing adossé aux contreforts de l'Aubrac, à l'entrée des gorges du Lot, véritable carte postale… A travers un dédale de ruelles nous découvrons ce petit village à l’architecture moyenâgeuse, ce caractérisant par des bâtisses aux toits d'ardoises, son célèbre château, son pont du XVIème siècle (patrimoine mondial de l'UNESCO) qui enjambe le Lot… et son église d’un autre âge. Nous quittons ce lieu pittoresque pour poursuivre notre route vers Fonteilles… petit hameau (2 maisons !) situé sur le plateau de Golinhac. Nous laissons le sentier « originel », nous quittons le GR65. Demain, dernière étape de notre périple : Conques !

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy.

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy.Estaing

     

     

     

                                                                             Espalion → Fonteilles

    A noter ICI, que nous sommes sur le GR 65. Il est possible de quitter le GR65 à Estaing , et d'emprunter le GR6 qui passe lui par Campuac, Lagarrigue... Les deux GR se croisent à Campagnac. 


    Fonteilles – Conques : 27 km, que du bonheur ! Nous laissons nos hôtes d’un soir et poursuivons la route jusque Conques, nous empruntons pour cela le GR 6 : Campuac, Campagnac, Espeyrac où nous retrouvons le sentier « originel », « baptisé » : GR 65. Sénergues et pour finir Conques !

    Sur le GR 65, d'Aumont-Aubrac à Conques, sur le Chemin du Puy.Fonteilles → Conques


    Conques, petite merveille d'architecture. A voir, à découvrir : ses ruelles, ses maisons à colombage aux toits recouvert de lauze et, surtout son abbatiale romane Sainte-Foy (XIe-XIIe siècle, inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, au titre des Chemins de Compostelle) ... Une très belle halte.


     C'est à Conques que ce termine cette petite incursion au sein du Chemin - et quel Chemin ! En espérant, un jour pouvoir, poursuivre... vers Santiago. 


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :