• Accueil

    Accueil


          Je suis née, non pas ICI, au pays de Cézanne, mais à quelques encablures de là, dans la vallée de la Durance, au pied de la colline Saint-Jacques, entre Alpilles et Lubéron ... J'ai grandi et vis, ici à "Ais de Prouvènço", dans le "Sud". Dans ce pays de cocagne, où le soleil l'été venu, vous "cogne" sur la tête ; où "Lou mistrauu" se fait parfois glacial, et vous claque aux oreilles ou vous transit de froid. C'est donc, ici, que je suis installée : dans ce "pays" bercé par le chant des cigales aux heures les plus chaudes de l'été, dans ce pays qui sent bon la "colline" : thym, romarin, lavande...

          Pourquoi, choisir de parcourir les Chemins de Saint Jacques, moi qui d’ordinaire m'évade sur les sentes escarpées de l'Alpe (mais pas que...) Tout simplement, pour m'y être "essayée". "Saint Jacques" revêt une atmosphère particulière, avec de nombreuses rencontres au fils du chemin ; une richesse patrimoniale exceptionnelle ; des petites routes de campagne et parfois même des sentes escarpées, et aussi  - et surtout - un chemin de foi, de "toutes les fois"; et c'est ce qui en fait un chemin si particulier à "mes" yeux.

          Le Cantique des Cantiques résume, pour ma part, assez bien les Chemins ou "Le" Chemin de Saint Jacques de Compostelle :

    "Lève-toi et va vers toi-même." 

          Au jour d'aujourd'hui, je n'ai pas - malheureusement - parcouru l'intégralité du Chemin... mais m'y suis "essayée", sur quelques tronçons... Il est en résulte un "goût" d'inachevé, d'inaccompli... J'espère que dans le futur, ce "temps" - si précieux - pour s’exercer à la longue itinérance, me permettra, enfin, de prendre le Chemin, et de vivre, enfin, cette expérience, qui aux yeux de bons nombres, revêt un caractère plus qu'exceptionnel. 


     

     AccueilAccueil

  •   "Commencer par soi, mais non finir par soi ;
    se prendre pour point de départ, mais non pour but ;
    se connaître, mais non se préoccuper de soi."
    Martin Buber


    "Il y en a qui vont dans de lointains pèlerinages
    Ils processionnent autour du temple
    Sans entrer dans le sanctuaire.
    Mais moi, je vais en pèlerinage
    Vers l'ami qui demeure en moi."
    Angelus Silesius


    "Nous sommes ensemble des pèlerins qui, à travers des pays inconnus, se dirigent vers leur patrie. Que pour vous maintenant et à jamais le jour se lève et les ombres s'enfuient." Fra Angelico


     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique