•  Le Chemin du Piémont Pyrénéen

    La description de ces itinéraires et leur réalisation sont l’œuvre et la propriété du CD Randonnée 65

    et de la Fédération Française de Randonnée Pédestre



     


    votre commentaire
  • Entre Chemin du Puy et Chemin de Rocamadour...

    A travers la vallée du Célé (Lot)

     Entre l'Alternative du Célé et de Rocamadour  Musique : Ludovico Einaudi


     "Éloignez-vous à un jet de pierre sur la droite ou sur la gauche de cette route bien entretenue sur laquelle nous marchons, et aussitôt l'univers prend un air farouche, étrange" (Rudyard Kipling)


    Sur la variante du GR 651 entre Cahors, Rocamadour...  la Vallée du Célé, et la Parc Naturel Régional des Causses du Quercy. Variante atypique entre falaises et rivières ; d'autant plus atypique qu'elle celle-ci sera parcouru à l'envers et en boucle ! Plutôt curieux lorsque l'on sait que l'itinéraire initial est une longue traversée ... qui va dans un sens, et un seul (ou presque), celui de Saint Jacques de Compostelle à plus de 1200 km de là ! Pourquoi faire ce choix ? Tout simplement pour découvrir et "faire" Saint Jacques de Compostelle, autrement. Prendre le temps de "tout" voir - ou presque - ; de s'imprégner des lieux et du Chemin. 

    C'est donc, de cette manière que nous avons parcours le GR 651, le GR46... En plus de nos deux jambes nous utiliserons les transports en commun. Le train tout d'abord qui nous conduira à Cahors ; ensuite le bus, qui nous laissera à Conduché, puis de Camburat à Rocamadour. La carte du secteur est vivement conseillée, il y a beaucoup de petites routes secondaires, de pistes et chemins... malheureusement nous n'avions que des extraits (et pas de GPS)

    Le départ se fera depuis Conduché, au bord du Lot pour se poursuivre vers Cabrerets. La route en elle-même est assez jolie, elle borde le Lot. On peut apercevoir perché tout en haut Saint-Cirq-Lapopie


    La vallée du Célé

    Le Lot (depuis le pont de Bouziès) Bouziès, à la confluence du Lot et du Célé / Cabrerets

    En boucle sur la variante du GR 651 J 1 : Conduché - Marcilhac-sur-Célé. Une jolie étape, avec très peu de « goudron » sous la semelle. Nous quittons le confort du bus à Bouziès et son joli pont suspendu, au bord de la route... Nous poursuivons sur environ 1 km, ici il faut être prudent car nous sommes sur la D662, la route est étroite. Au carrefour, il n'y a plus qu'à traverser ; le chemin est là, juste en face. Il grimpe gentiment mais surement, nous sommes sur le GR651... Nous suivons une ligne de crête qui offre une très jolie vue sur les falaises au confluent du Célé et du Lot. Nous passons devant la Grotte de Pech-Merl (centre de la Préhistoire du Pech Merle) Cabrerets n'est plus très loin. Niché au pied de la falaise de Rochecourbe, auquel est « suspendu » les ruines d'un château, le château dit : « des Anglais » ou encore « château du Diable ». Pour l'heure nous nous ne faisons que passer, nous y reviendrons un peu plus tard. Nous poursuivons notre route, direction Marcilhac sur Celé ou nous ferons étape pour la nuit. Nous remontons la Combe du Pech de la Cal et poursuivons toujours sur le GR651, le parcours oscille entre bitume, piste, chemin et petit sentier. Nous aurons même le loisir d'apercevoir au loin un chevreuil... Le Vieux Sauliac, les Combes Basses... et Marcilhac !

    Une belle étape...

    La vallée du Célé

    La vallée du Célé

    Marchilac

     

     

    Marcilhac-sur-Célé, posé au bord de l'eau, au bord du Célé ! En son centre les restes d'une imposante abbaye, celle de Saint Pierre, qui fût construite au 9ème siècle. Détruite par les Anglais lors de la guerre de 100 ans et reconstruite au 15ème siècle ; c'est lors des divers guerres de religion et pendant la Révolution que celle-ci fût à nouveau détruite.


    En boucle sur la variante du GR 651 J 2 : Marcilhac-sur-Célé – Espagnac Saint Eulalie. Nous poursuivons toujours sur le GR 651. Direction Saint Sulpice, puis Brengues, le Causse puis Espagnac. Là aussi nous cheminons entre routes secondaires, pistes et sentiers. L’itinéraire est aussi joli que celui de la veille. C'est un yo-yo, permanent, mais le dénivelé n'est pas énorme, on s'en accommode assez vite.

    La vallée du Célé 

    Espagnac tout petit village de 85 âmes, fort charmant au demeurant ! Ici on a tout simplement l'impression de remonter le temps... On imaginerait bien les troubadours et autres personnages tout droit sortis du moyen age déambuler dans le village. Les maisons sont faites de pierres,  et arborent fièrement leurs toits pointus...

    Le village est situé sur la rive gauche du Célé et est uniquement accessible par un pont contrairement aux autres villages dont l'accès se fait par les causses. Espagnac c'est aussi le Prieuré de Val Paradis, tout d'abord monastère masculin, fondé entre 1130 et 1140 par Bertrand de Griffeuille (moine) puis détruit lors de la première guerre avec l'Angleterre, vers 1160. En 1211, c'est à l'initiative de la Prieure Élisabeth que celui-ci fût reconstruit. Cette fois-ci c'est un monastère de Chanoinesses observant le règle de Saint Augustin qui est créé... Les bâtiments mal placés sont inondables et deviennent vite insalubres. Une troisième fondation aura lieu en 1293.  La communauté de religieuses resta près de six siècles et fût dispersée sous la Révolution française, en 1792. Espaganac c'est aussi une église de style gothique remarquable (fermée à notre passage), mesurant 50 m de long !  Elle a été en grande partie détruite pendant la Guerre de Cent Ans et partiellement reconstruite au XVème siècle


    En boucle sur la variante du GR 651 J 3 : Espagnac Saint Eulalie – Rocamadour. Pour cette étape nous avons utiliser les chemins de travers... Nous avons quitté le GR651 à Corn (très joli petit village, aux ruelles étroites et murs empierrés...) et rejoints par divers chemins et routes la D840 pour récupérer un bus. Bus qui nous mènera à Rocamadour. (C'est par manque de temps que nous avons opté pour cette solution.)

    La vallée du Célé

    Chemin faisant vers Rocamadour... Ici les petites ruelles de Corn

    A noté qu'à Gramat il y a moyen de récupérer le GR6 pour rejoindre Rocamadour à pied...

    Rocamadour : Le bus nous dépose sur le haut du village, il nous reste à faire le « reste » (sommes toute pas grand chose). Nous profiterons des lieux.

    La vallée du Célé

    Rocamadour


    En boucle sur la variante du GR 651 J 4 : Rocamadour – Labastide La Murat par le GR46. Nous empruntons ici une variante de Saint Jacques, celle qui passe par Cahors direction Moissac. Il y a aussi moyen de poursuivre par le GR652, qui passe par Gourdon en direction de la Romieu. La première partie de l'itinéraire est assez jolie, peu fréquentée par ailleurs. Couzon, Pélaprat, Combe de la Damette... Entre Versailles et La Bastide La Murat, le  bitume a pris le dessus, rendant pénible la marche d'autant qu'il fait une chaleur écrasante ; l'autoroute A20 que l'on longe, offre une musique sans pareil ! Ici s'arrête notre périple sur le chemin de Saint-Jacques, demain nous prenons la direction de Cabrerets....

    La vallée du Célé


    En boucle sur la variante du GR 651J 5 : Labastide La Murat – Cabrerets. Désirant passer par les chemins de halage et Saint-Cirq-Lapopie, nous quitterons le GR46, pour prendre la direction de Cabrerets... ou nous passerons la nuit. Aucun sentier sur cette partie. La carte quoique partielle et à une grande échelle nous à permis d'osciller entre petites routes, chemins carrossables et autres pistes.

    La vallée du Célé


    En boucle sur la variante du GR 651 J 6 : Cabrerets – Saint-Cirq-Lapopie – les chemins de halage En boucle sur la variante du GR 651 – Bouziès. Une petite étape pour conclure ce séjour dans le Quercy. Ici aussi nous avons pris les chemins de travers pour rejoindre notre « objectif du jour » ! Nous quittons tôt Cabrerets, nous empruntons une petite route déserte qui nous mène à Crabouillères, nous ferons une petite incursion sur la route forestière des Dolmens (route qui en faite est une piste), le lieu est assez joli et totalement désert. Quelques photos plus tard nous poursuivons sur la route qui descend vers Peyrefic puis enchaînons sur la piste forestière de Combe de Vals, l'Escabasse, plus loin nous devrons fournir un tout petit effort pour rejoindre Bois Carrat puis nous plongeons toujours sur une confortable piste forestière vers Roucayral (Tour du Faure), Saint-Cirq-Lapopie n'est plus très loin. Nous enjambons le Lot... et poursuivons, ça monte encore !... nous quittons la forêt, ses jolies pistes pour du bitume, sur environ 1 km. Saint Cirq, trois photos plus tard, nous quittons ce beau village, un peu beaucoup trop touristique à mon goût. Nous retrouvons les berges du Lot, et entamons nos derniers kilomètres en récupérant le GR46-GR36, nous empruntons le joli chemin de halage, creusé à même la roche. Le bruit du Lot nous accompagne. Bouziès, nous voilà revenue à notre point de départ. Une dernière photo et nous reprenons le bus pour Cahors. Demain le train nous ramènera … au pays des cigales. 

    La vallée du CéléLa vallée du CéléSaint-Cirq-Lapopie

     

     

    Cabrerets... Le chemin de Halage

    LA VALEE DU CELE


    Cahors... le retour ! 

                              La vallée du CéléCahors


    Document produit par l'ACIR :                


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique